Les liants hydrocarbonés

Les liants hydrocarbonés

  • Raffinerie

    Raffinerie de bitume

  • Bitume Visqueux

    Le bitume se présente sous l'aspect
    d'un corps visqueux de couleur noire.

  • En France, le bitume est obtenu par traitement de la fraction la plus lourde du pétrole brut (origines diverses mais principalement du Moyen-Orient). Les bitumes routiers doivent répondre aux spécifications européennes définies par la norme NF EN 12591 pour les bitumes purs, NF EN 13924 pour le bitumes durs, et NF EN 14023 pour les bitumes modifiés.

    On le rencontre aussi à l'état naturel sous forme d'asphalte, roche sédimentaire imprégnée de bitume dans la proportion de 8 à 10%, ou sous forme de gilsonite, aux USA en particulier.

    Il est composé d'hydrocarbures de poids moléculaire élevé appartenant en majorité aux groupes aliphatiques et naphténiques, donc à chaînes droites plus ou moins ramifiées ou cycliques et saturés.

    Il contient en moyenne 80 à 85% de carbone, 10 à 15% d'hydrogène, 2 à 3% d'oxygène et, en moindre quantité, du souffre et de l'azote ainsi que divers métaux (fer, vanadium, nickel, aluminium, silicium) à l'état de traces.

    Le bitume, tout au moins le bitume de distillation, se présente comme un système colloïdal dans lequel les asphaltènes peptisés par les résines constituent les micelles, tandis que les huiles représentent la phase inter-micellaire.

  • Controle Liants Zoom

    Pénétrabilité à l'aiguille et
    méthode « Bille et Anneau »

  • Les bitumes sont couramment définis par une plage de pénétrabilité à l'aiguille à 25°C (10/20 pour les plus dures, jusque 160/220). Toutefois, la température Bille et Anneau est la principale caractéristique car en rapport avec le comportement des enrobés aux températures de service élevées.
    La prise en compte des conséquences du vieillissement du bitume sur le comportement des enrobés bitumineux a amené les laboratoires pétroliers à pratiquer un test de vieillissement accéléré, le RTFOT (Rolling Thin Film Over Test). Le test est présenté comme étant représentatif des conditions d'enrobage dans les centrales conventionnelles.

    Le bitume peut être utilisé mélangé à des produits dérivés du pétrôle pour obtenir les «bitumes fluxés» utilisés pour les enduits superficiels. Sa dispersion dans une phase acqueuse additionnée d'émulsifiants donne les émulsions de bitume qui se distinguent entre elles par la concentration et la nature du liant, la vitesse de rupture et la viscosité.

  • Sbs Eva Cables Ppt

    Les polymères (SBS, EVA, déchets de cables)

  • Les propriétés des bitumes, notamment leur susceptibilité thermique et leur caractère visqueux, peuvent être modifiées par l'ajout de polymères. Le polymère forme au sein du bitume une trame élastomérique qui lui apporte les propriétés d'élasticité, de plasticité et d'élongation réversible souhaitées.

    Les bitumes « vieillissent ». Cette évolution est liée à l'enrobage (oxydation chimique violente à haute température), et à la modification chimique par oxydation  lente qui se développe in situ. Les conséquences des transformations chimiques se traduisent le plus souvent par une augmentation de la consistance (dureté) et un diminution de la susceptibilité thermique.

    L'emploi d'un élastomère biséquencé styrène-butadiène-styrène (SBS) ou d'un copolymère éthylène-vinyl acétate (EVA) permet cette modification sans augmentation excessive de la viscosité aux températures de préparation et d'emploi, grâce à la présence des séquences styrènes ou éthylène fusibles à ces températures.

    Ces nouvelles propriétés ont été mises à profit pour innover dans le domaine de la formulation des enrobés et déboucher sur d'autres utilisations : enrobés drainants, ultra-minces, enrobés phoniques, enduits superficiels pour trafic élévé, membranes d'étanchéité... .

    A l'heure de la préservation de l'environnement et de la réduction des gaz à effet de serre, les laboratoires de R&D des pétroliers rivalisent d'ingéniosité pour donner naissance à une nouvelle génération de bitume réduisant la température d'enrobage, une alternative à l'enrobé à chaud traditionnel, respectueuse de l'environnement.

En résumé :

Le comportement rhéologique du bitume qui se traduit dans le comportement des enrobés est en relation avec la composition notamment la proportion d'asphaltènes et leur degré d'association. Les contrôles réalisés à la livraison portent généralement sur la pénétrabilité à l'aiguille à 25°C et la température de ramollissement Bille-Anneau, simples et rapides à mettre en oeuvre.
L'ajout de polymères au bitume confère au bitume ainsi modifé des propriétés élargies intéressant les formulations d'enrobés et d'enduits très sollicités.

AGGERIS réalise :

    - les essais de pénétrabilité et Bille-Anneau sur les prélèvements à réception en centrale d'enrobage 
    - la récupération du liant en vue d'analyses à partir de prélèvements par carottage
    - la mesure du pH, de la teneur en eau et de la viscosité des émulsions de bitume
    - les contrôles d'épandage des émulsions et des membranes bitumeuses