Les remblais de tranchées

La qualité du compactage

La qualité des travaux en tranchée dépend pour une bonne part de la qualité du compactage.

  • Affaissement Regard

    Affaissement de chaussée

  • L'objectif de cette attention particulière portée au compactage est :
    - d'éviter les tassements ultérieurs,

    - d'éviter les différences de perméabilité trop importante avec l'environnement de la tranchée,

    - d'assurer une bonne tenue mécanique de la tranchée, et de l'ancienne chaussée.

    Lorsque la tranchée coupe une structure de chaussée pour laquelle la couche de forme a été prise en compte dans le dimensionnement, le projet doit prescrire la nature des matériaux à utiliser et l'épaisseur à mettre en oeuvre pour reconstituer la couche de forme.

La qualité des matériaux de remblai

La nécessité de préserver les ressources en matériaux nobles et l'environnement incite les gestionnaires de voirie à trouver des solutions permettant la réutilisation des matériaux du site.

  • Assainissement2 Zoom

    Réemploi du sol
    traité à la chaux

  • L'étude géotechnique du tracé des réseaux d'assainissement collectif permet de déterminer les possibilités de réemploi de ces matériaux.

    Les matériaux utilisés doivent être conformes à la norme NF P 98-331 qui limite leur taille maximale et défini leur admissibilité selon différentes caractéristiques et leur position relative dans le remblai (Partie Inférieure et Partie Supérieure du Remblai).
    A ce titre, le guide Setra/LCPC de mai 1994 « Remblayage des tranchées et réfection des tranchées » liste les matériaux utilisables pour le remblayage des tranchées classés par référence à la norme NF P 11-300. Le guide autorise entre autre l'utilisation de sols A1, A2, B5, B6 sous réserve d'un traitement à la chaux et/ou aux liants hydrauliques. Il renseigne sur l'épaisseur maximale de matériau à compacter et donne à titre indicatif le nombre de passes et la vitesse du modèle de compacteur retenu.

    Les produits dits « autocompactants » cherchent à répondre aux difficultés d'enrobage des canalisations notamment en tranchées étroites. La composition de ces produits est adaptée aux matériaux à recycler. L'étude de formulation de ces matériaux prend en compte les critères de réexcavabilité et de délai de restitution à la circulation.

Le contrôle de compactage pénétrométrique

Le contrôle a pour but de vérifier la conformité aux objectifs de densification définie par les qualités q5, q4, q3 et q2. Il est nécessaire de connaître la classification GTR (nature et état hydrique) des matériaux contrôlés.

  • Pénétromètre

    Essai au pénétromètre dynamique

  • Le pénétromètre dynamique à énergie constante (XP P 94-063) ou à énergie variable (XP P 94-105), qui a fait l'objet d'un "calage" par rapport à une double sonde gamma sur divers matériaux, est habituellement utilisé en suivi de mise en oeuvre ou en réception de chantier.
    Le principe de l'interprétation est la comparaison du pénétrogramme avec des seuils prédéterminés établis pour les différentes classes de matériaux et pour chaque exigence de qualité (q5 à q2).
    Les anomalies constatées sont répertoriées par type (1 à 4).

    La mesure de la densité peut aussi être réalisée par gammadensimètre. L'interprétation de la mesure nécessite alors la connaissance de la référence de densité optimale (OPN) déterminée par une étude Proctor. Elle concerne une couche unitaire et n'a pas vocation à contrôler le remblai sur toute sa hauteur.

En résumé :

Les contrôles de compactage sont depuis plusieurs années déjà systématiquement demandés dans les marchés publics et privés. Ces contrôles viennent en réponses aux désordres en chaussées très souvent imputables à des défauts de compactage du remblai, voire au non respect des épaisseurs de reconstruction du corps de chaussée.

AGGERIS réalise :

    - l'identification et la classification GTR des matériaux
    - l'étude de valorisation des sols pour une utilisation en remblai
    - les essais au pénétromètre dynamique à énergie constante ou variable
    - l'interprétation et la production d'un rapport détaillé